mercredi 11 juillet 2018

Le voyage éco-responsable : mon expérience



Hello, Hello !

Aujourd'hui je vous écris un article un peu différent, je vais vous parler de "voyage éco-responsable". Je vous rassure tout de suite, je ne vais ni aller dans l'extrême ni avoir un esprit moralisateur, cela ne sert à rien à mon sens et ce n'est pas le but de cet article.




Voyage éco-responsable ? 

Alors finalement, le voyage éco-responsable ça repose sur pas grand chose à l'échelle individuelle. C'est voyager tout en s'efforçant le plus possible de préserver la nature, l'environnement et les cultures (définition pas exclusive).

Green me Away a proposé à des blogueurs d'écrire et de partager leurs expériences sur le voyage éco-responsable. Le projet de Green me Away basé à Bali en Indonésie, offre des activités centrées sur l'environnement, la culture locale et collabore avec des organisations locales. Personnellement, cet appel à témoigner m'a interpellé car c'est en allant voyager (surtout ailleurs qu'en Europe), que j'ai remarqué que l'herbe n'était pas tellement plus verte chez le voisin comme le dit l'expression. En effet, des endroits magnifiques j'en ai vu...mais des endroits pollués aussi. J'ai vu à mon humble avis, les plus belles plages du monde malheureusement ternies par des déchets plastiques qui ne devraient se trouver ni plus ni moins dans une poubelle.  

J'ai eu le bonheur de voyager plusieurs fois en Asie (Thaïlande, Laos, Cambodge, Indonésie, Malaisie et les Philippines). J'utilise le mot "bonheur" car ça été pour moi les plus beaux voyages de ma petite vie. En effet, un des moments marquants reste le jour où j'ai nagé avec une tortue près de l'île de Balicasag aux Philippines. Cette opportunité est arrivée lorsque je faisais du snorkelling et je m'en rappellerai toute ma vie. Les coraux étaient magnifiques, tous plus colorés les uns que les autres. Je me suis retrouvée au dessus d'une tortue. Quelques mètres seulement nous séparaient et je me suis sentie très, très privilégiée de partager le même espace que cet animal marin. 

Malheureusement ce genre de "bonheur" est éphémère si l'on continue ainsi. En effet, ces endroits  privilégiés ne seront simplement plus aussi magnifiques que le veut la publicité de votre moteur de recherche. Cela me fait de la peine de savoir que notre planète est mise en danger par les comportements humains entre autres. La bouteille en plastique dont vous voulez vous défaire après votre journée bronzette restera sur cette plage, jusqu'à ce que la mer l'engloutisse. Ensuite, peut-être cette même bouteille se fera absorber par un animal marin ou je devrais dire, le plastique absorbera l'animal marin et vous connaissez la suite. 

Bien que le tourisme de masse y soit pour une grande part, il s'avère que les locaux n'ont souvent pas connaissance de toutes les informations ET/OU n'ont pas les moyens de gérer leurs déchets.

Ô combien de fois, j'ai vu un pêcheur jeter ses déchets dans le Mekong...
Ô combien de fois j'ai cherché une poubelle en Thaïlande pendant plusieurs heures...

Si chacun d'entre nous a une quelconque attention à cela, à vouloir privilégier son "bonheur"(= belle planète), ça peut marcher. Vouloir privilégier cet environnement qui est le nôtre et qui est magnifique, ça doit être la préoccupation première. Evidemment, il n'y a pas de parfait "voyageur éco-responsable" car cela suggère un exercice assidu dans le changement du comportement voyageur, mais comme je vous ai dis plus haut : si chacun y met un peu du sien, on peut aller plus loin au niveau collectif

Quelques pistes pour débuter


- Ne plus utiliser de sachets plastiques mais des sacs en coton (ou simplement refuser le sac plastique si on vous le propose et mettre vos courses dans votre backpack)

- Toujours jeter ses déchets dans une poubelle, si vous n'en trouvez pas dans la rue ou sur la plage, ramenez-les  à votre hôtel ou auberge

- Privilégier les transports qui émettent le moins de CO2, par exemple le train. Concernant la voiture, privilégier le co-voiturage ou les bus locaux

- Lorsque vous faites de la plongée ou du snorkelling, ne surtout pas toucher la faune ou la flore, pour ne pas déséquilibrer cet environnement fragile.

....

Si vous voyagez en mode éco-responsable, si vous vous reconnaissez dans cet article ou si vous voulez juste donner votre avis sur ce sujet, n'hésitez pas à commenter et/ou partager cet article. 



Tous droits réservés.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Un voyage, une histoire Template by Ipietoon Cute Blog Design and Bukit Gambang