samedi 12 mai 2018

Toronto & les chutes du Niagara (hiver)


Montréal - Toronto, le 20 mars 2018

Suite à mon voyage à Boston, je me suis dis que ça serait sympathique d'aller jeter un oeil au côté anglophone du Canada avant mon retour en Suisse. J'ai donc jeté mon dévolu sur Toronto avec l'objectif de voir également les chutes du Niagara, située à environ 1h30 de route de Toronto et ses 2,7 millions d'habitants. J'ai prévu de m'y rendre en train au départ de Montréal, le trajet me revenant à 126 $ aller/retour. Concernant le logement, je vous conseille de vous y prendre à l'avance car Toronto est très cher ! Mon auberge de jeunesse en centre-ville : Hi Toronto Hostel.

Lundi matin, je m'en vais prendre le train à la gare centrale de Montréal. D'ailleurs j'ai été surprise de devoir faire la queue pour l'embarquement du train. En effet, cela ne marche pas comme ça en Suisse, chacun rentre et les billets sont contrôlés une fois à l'intérieur. Une fois assise confortablement, j'observe les paysages défiler sous mes yeux et ce, pendant les 5h de trajet (il y a le wifi à bord mais la qualité n'est pas terrible). 

Arrivée à Toronto, je me dirige directement vers l'auberge de jeunesse. Il fait très beau aujourd'hui mais je sais qu'il annonce de la pluie pour le lendemain et l'après-demain. En sortant de la gare, Je me balade la tête en l'air car il y a beaucoup de gratte-ciels. Malheureusement, qui dit quartier des affaires et business, dit aussi pauvreté. Ce contraste richesse/pauvreté m'étonne toujours autant.

La CN Tower
Je me décharge de quelques affaires à l'auberge de jeunesse et nous décidons de nous rendre à la CN Tower, mon vertige et moi. En effet, c'est assez impressionnant de regarder cette tour haute de 553 mètres. Après avoir acheté mon billet, je me dirige vers l'ascenseur (tout vitré) qui me fait monter à la plateforme située à 447 mètres de hauteur.

La guide explique que l'observatoire est accessible par escaliers 2X/an et comporte 1770 marches.
Depuis ce point de vue, je peux observer une belle partie de la ville. Et puisque je me sens bien, je tente même de prendre l'ascenseur pour monter encore un étage. Bon ok, je redescends 5 minutes après. C'en est assez pour aujourd'hui, ma zone de confort a explosé tellement j'en suis sortie. Le fait que les vitres soient légèrement inclinées rendent la perspective plus vertigineuse.


Le soir je décide de me rendre dans le quartier asiatique, j'y ai trouvé un restaurant, prénommé Kyoto House recommandé sur Tripadvisor et surtout parce que j'ai trop envie de sushis. 

2ème jour 

Après une bonne nuit de sommeil, je m'en vais prendre le petit déjeuner. Ma coloc' de dortoir, me rejoint et nous faisons connaissance. Elle est espagnole et habite à Madrid. Elle est actuellement enseignante de langue dans une école à Cagliari pour un an. Elle est en vacances cette semaine alors elle en profite pour visiter un peu le Canada.

Je prends congé de ma coloc' et je file prendre le métro entre deux gouttes de pluie pour me rendre à la Casa Loma, une résidence qui a autrefois appartenu à Sir Henry Pellatt au XXème s. et qui a dû la vendre à cause de difficultés financières. Ce château a été utilisé dans de nombreux films tels que "X-Men", "Chicago" ou encore "Je te promets". Etant passionnée d'histoire, j'y suis bien restée 3h de temps à me balader dans les souterrains et dans les pièces de cette somptueuse résidence aux allures de château.





Après ma visite de la Casa Loma, il pleut toujours autant alors je décide de visiter l'Ontario Royal Museum. C'est un musée de culture mondiale et d'histoire naturelle qui accueille des expositions ponctuelles. Ce jour-là, il y avait une exposition sur Christian Dior, retraçant des modèles d'après-guerre de 1947 à 1957.



Après avoir visité cette exposition ainsi que le musée d'histoire naturelle, j'ai décidé d'aller me balader au Centre commercial Eaton. Je m'y balade et je suis forcée de constater les prix exorbitants. Je m'en vais un peu fouiller dans les différentes boutiques, je trouve toujours intéressant de connaître des magasins que je n'ai pas dans mon pays de résidence. En sortant d'une boutique lambda, j'aperçois même un monsieur faire les poubelles. Le genre de choses que vous ne verrez jamais dans un centre commercial en Suisse. Bref, j'ère dans ce centre mais je ne sais pas vraiment quoi y faire. A un moment donné, je prends un escalator et je m'apprête à en sortir, lorsque tout à coup, je vois un monsieur passer et je vois un billet de 10$ glisser hors de sa poche. Un autre monsieur assiste également à la scène, me fixe mais ne bouge pas. Je me précipite sur le billet tout en gardant le monsieur qui a perdu le billet à portée de vue.

Je cours et j'attrape le monsieur par l'épaule et lui dis en anglais :
- Vous avez perdu votre billet de 10$ !
Le monsieur me regarde interloqué et s'exclame :
- oh mon dieu, vraiment ?! Tu veux le garder ?
- Mais c'est le vôtre, ai-je répondu.
- Ça c'est de l'honnêteté, j'apprécie ! Vas-y, garde le ! Affirme-t-il en s'éloignant.

Et il part. Je suis restée plantée là, touchée par la situation qui vient juste de se passer.

3ème jour 

Aujourd'hui c'est le jour où je vais voir les chutes du Niagara ! Je me suis inscrite à une excursion (Citysightseeing) pour m'y rendre. D'habitude, je ne suis pas très favorable à ce genre d'excursions mais il m'a semblé plus facile de m'y rendre en car qu'avec les transports publics surtout hors saison.

Notre guide Michael (à lire et prononcer en anglais, of course) est très sympatique. Pendant les 1h30 de trajet, Michael joue son rôle d'animateur à fond. J'en profite pour apprendre de nombreuses choses sur Toronto et sur le Canada en général. Nous faisons une première escale dans une boutique Souvenirs pas loin des chutes. J'en profite pour m'acheter des popcorns au caramel ainsi qu'une sucette au sirop d'érable. La deuxième escale, c'est le moment où on peut aller voir les chutes de plus près, nous avons 2h de temps sur place. Il fait assez froid et il pleuvine. Toutefois, le site est assez incroyable. Je suis étonnée par la quantité d'eau et sa force ! Malheureusement, je ne peux pas aller sur le bateau Maid of Mist qui s'approche des chutes car la saison ne démarre qu'à partir du mois de mai (jusqu'au mois de novembre).




Après avoir pris en photo les chutes du Niagara de tous les côtés, je décide d'aller m'acheter une chocolat chaud à Tim Horton's (enseigne de café canadienne), histoire de me réchauffer les mains. Je me dirige vers le car car l'heure du rassemblement va sonner. Finalement, lors de ces excursions, on garde une certaine autonomie et je dois avouer que c'était ma plus grande crainte.

Une fois que tout le monde est là, nous nous dirigeons dans la petite ville de Niagara-on-the-lake. 




Je suis tombée amoureuse des ruelles marchandes et des enseignes du siècle passé fraîchement restaurées. J'y suis restée une heure et j'ai adoré m'y balader. Un vrai plus à cette journée.

Enfin, notre guide Michael nous annonce que nous allons dans une école de viticulture (Niagara College Teaching Winery) afin d'assister à une dégustation de vin blanc. J'ai découvert le vin de glace dont le raisin est cueilli en hiver, ce qui lui donne un goût très sucré.



Bilan : 

Globalement, j'ai vraiment apprécié ce séjour à Toronto ainsi que les chutes du Niagara. Concernant Toronto, c'est une ville jeune, dynamique et culturellement riche. Toutefois, l'ambiance est totalement différente de la partie francophone du Canada, je trouve que c'est beaucoup plus "américanisé". Une durée de 3 jours sur place est idéale. Je pense que le duo Toronto-chutes du Niagara est une bonne formule. N'hésitez pas à me partager vos avis sur cette région :)


Instagram : @amelielifestyleofab
Tous droits réservés. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Un voyage, une histoire Template by Ipietoon Cute Blog Design and Bukit Gambang