dimanche 11 février 2018

Carnet de voyage n°35 : Langkawi, l'île de l'aigle (Malaisie)


20.02.2017, direction l'île de Langkawi

Lorsque nous sommes arrivés en Malaisie mi-février, nous avons subi de fortes averses surtout en fin de journée. Nous prévoyions d'aller dans les îles Perhentian pour faire du snorkelling sauf que la météo annonçait un temps catastrophique. En bon voyageur que nous sommes, nous voulions limiter les risques de se faire mouiller donc nous avons décidé de prendre un autre cap.
Dès lors, nous avons jeté notre dévolu sur l'île de Langkawi. Nous avons pris un speedboat, pour une durée de 3 heures de temps. Petit conseil : prévoyez une petite laine pour le trajet car il caille avec la climatisation.


A l'arrivée, nous sommes agréablement surpris par la "beauté" du cadre. Nous ne nous attendions pas à voir un aussi beau port maritime orné d'un aigle aussi majestueux qu'impressionnant, l'emblème de cette île.

  • Petite information : Nicole, notre hôte à George Town, nous a expliqué que Langkawi se distingue des autres îles par le fait d'être une zone duty free. En effet, dès que vous posez le pied sur la terre ferme, vous êtes forcés de constater que Langkawi possède moult centres commerciaux avec le logo duty-free. Evidemment, nous ne sommes pas venus à Langkawi pour y faire du shopping mais sachez que si vous êtes un-une accro au shopping, vous ne serez pas dépaysé-e !

Nous avions repéré un hôtel pas cher le jour d'avant alors nous décidons de nous y installer pour deux nuits. C'est le Best Seven Inn à Kuah (CHF 15.-/nuit, prestations correctes). Depuis cet hôtel, nous louons un scooter et partons à la découverte du nord de l'île. Sur la route, nous profitons pour nous arrêter voir le Wat Koh Wanaram. J'ai vraiment apprécié ce lieu d'une part pour sa sérénité et de l'autre, pour la statue taillée dans la pierre qui est vraiment impressionnante.

Wat Koh Wanaram



Nous reprenons la route pour nous diriger vers la Black sand beach à Teluk Datai (nord-ouest de l'île), formée par les merveilles de la géologie où la présence de grès (quartzite) y a été observée.


Bien que l'existence de ce sable noir s'explique avec la science, une plaque avec une inscription se tient devant l'entrée de la plage. Ce panneau raconte la légende de ce fameux sable noir.

La légende : 

Il était une fois, Garuda, un aigle géant qui s'éprit des faveurs de la princesse de Chine. Son fiancé le prince, décida d'engendrer une guerre de feu pour la ramener auprès de lui. On raconte que le sable noir serait les vestiges de cette bataille.



Sur la route pour aller à la plage de Tanjung, une des plus belles de l'île, nous croisons des groupes de singes sauvages.


Nous faisons trempette et reprenons la route pour rentrer nous reposer à Kuah. Demain, nous visiterons l'autre partie de l'île.



Les articles publiés sont basés sur des ressentis et ne constituent pas un "guide routard" pour l'Asie du Sud-est. Tout ce que vous pouvez lire est issu de mes notes manuscrites que j'ai gribouillé lorsque j'avais un peu de temps, notamment dans les transports en communs asiatiques. Les écrits appartiennent à l'auteure et toute reproduction est formellement interdite.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Un voyage, une histoire Template by Ipietoon Cute Blog Design and Bukit Gambang