dimanche 21 janvier 2018

Carnet de voyage n°32 : Direction la Malaisie !




Lorsque nous avons décidé de nous rendre en Malaisie par voie terrestre depuis le sud de la Thaïlande, la documentation s'est faite plutôt rare. Nous n'avons pas trouvé beaucoup d'informations sur le voyage Ko Tao-Penang. J'ai tout de même trouvé une agence à Ko Tao qui m'a vendu les billets de Ferry ainsi que les billets de bus mais les détails du voyage restaient vagues. Je me rappelle désormais que c'est le fils de notre hôte à  Ko Chang qui nous a donné envie de visiter la Malaisie et plus particulièrement, Penang (Georgetown) pour sa diversité et richesse culturelle. 

Port de Ko Tao (Thaïlande), 21h30 :

Nous sommes en train de faire la queue pour entrer dans le ferry. Une cinquantaine de backpackers sont présents et vont également rejoindre Surat Thani près de la frontière Thaïlande-Malaisie, durant cette nuit. C'est la première fois que je vais dormir dans un bateau, j'espère que je ne serai pas malade à cause de la houle. Nous présentons nos billets et nous pouvons rejoindre notre lit. Il y a des gros problèmes d'attribution de lits, des personnes ont le même numéro. Toutefois, ils parviennent à trouver une solution. Le nôtre est situé dans la rangée du milieu et se trouve en dessus (c'est un lit à étage). J'aurais préféré avoir un lit au sol (j'ai peur du vide, oui). Je ne manque pas de me cogner plusieurs fois au plafond qui se situe à environ 40 cm de nos têtes. Nous ne pouvons pas tenir assis dans notre lit.



4h du matin, arrivée au port de Surat Thani. J'ai rien dormi de la nuit car je ne me sentais pas bien et les voisins de cabine ont préféré faire la conversation entre eux plutôt que de se reposer. A la sortie, nous sommes dirigés vers un tuk-tuk. Arrivés dans la ville de Surat Thani, les organisateurs nous emmènent vers une agence de voyages. Mon chéri et moi sommes les seuls à quitter la Thaïlande. Les autres backpackeurs se rendent sur les îles de Koh Lanta ou Ko Lip.

Le monsieur du bureau nous demande de payer à nouveau les billets de bus achetés préalablement en Thaïlande. Je rétorque en lui montrant nos billets déjà en notre possession. Il finit par abdiquer et nous envoie ailleurs dans la ville en nous disant qu'un autre bus viendra nous chercher. Nous finirons par attendre 1h30 dans cet office (avec wifi) un peu au milieu de nulle part. Nous avons faim, heureusement il nous reste quelques friandises mais ce n'est pas l'idéal. Il n'y a rien à manger dans les environs, nous devons prendre notre mal en patience.


Le Van arrive enfin et c'est parti pour environ 5-6 heures de voyages. Nous nous arrêtons deux fois pour la pause pipi dans une station essence. Vient ensuite le passage de la frontière à Bukit Kayu Hitam. Nous ne sommes jamais passé aussi facilement à une frontière de tout notre voyage et nous avons une autorisation de séjour pour tourisme de 3 mois. Nous reprenons le même bus. Le temps est orageux.
Le mini-van nous dépose au centre-ville, j'avais repérée une auberge de jeunesse pas loin, nous allons voir s'il y a de la place. Il commence à pleuvoir des grosses gouttes, mais nous y voilà : Rope Walk guesthouse. Nous faisons la connaissance de Nicole et ses enfants. Nous obtenons la dernière chambre disponible. Nicole nous indique l'adresse du Night market non loin d'ici et nous nous empressons d'y aller car nous sommes morts de faim.

Rouleaux de printemps

Nouilles 
Si vous vous voulez plus d'infos, laissez un commentaire ci-dessous :)

Précédemment : Carnet de voyage n°31 : Ko Tao, les rencontres marquantes et départ pour un nouveau pays

Les articles publiés sont basés sur des ressentis et ne constituent pas un "guide routard" pour l'Asie du Sud-est. Tout ce que vous pouvez lire est issu de mes notes manuscrites que j'ai gribouillé lorsque j'avais un peu de temps, notamment dans les transports en communs asiatiques. Les écrits appartiennent à l'auteure et toute reproduction est formellement interdite.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Un voyage, une histoire Template by Ipietoon Cute Blog Design and Bukit Gambang