dimanche 24 décembre 2017

Carnet de voyage n°30 : yoga et baptême de plongée à Ko Tao

















Ko Tao, Thaïlande, 10 février 2017 (durée de séjour : 8 jours)

A Ko Tao, je réalise à quel point la spontanéité est importante. Je comprends qu'avoir des aprioris  sur un endroit, sur une personne ou sur quelque chose en général, peuvent vite me couper du monde  qui m'entoure et m'empêcher de vivre l'instant présent. Mon expérience sur cette île se résume aux énoncés suivants : dépassement de soi, agir et spontanéité.

Un jour près de notre hôtel actuel, je remarque qu'il y a une grande cabane en bois avec un écriteau Yoga shambala. J'aime beaucoup exercer le yoga même si en réalité je ne le fais qu'à l'étranger. Il y a quelque chose d'attrayant dans le fait que le cours soit en anglais et qu'il se passe dans une classe dans laquelle personne ne se connaît. Peut-être que l'idée d'un cours unique m'attrait. Aller faire ce cours parce que c'est ce que je veux sur le moment sans avoir de contraintes par la suite... Je décide de garder l'info en tête pour y aller quand le chéri sera en formation de plongée.

En nous baladant dans le "quartier" de Sairee beach, nous décidons d'aller faire un repérage de clubs de plongée car mon chéri souhaite faire la formation "Padi Open water" qui se déroule sur 4 jours. Il y a pas mal de concurrence dans ce domaine et la plupart des professeurs sont en freelance.

En passant devant l'enseigne de "Scuba Diving Centre", je vois qu'ils ont une formule baptême de plongée avec théorie et pratique pour CHF 30.- il me semble. Je rentre pour me renseigner. On me dit que c'est possible de le faire maintenant et qu'il y a un groupe de français qui est dans la salle de théorie actuellement. Sur un coup de tête, je réponds par la positive et remplis les formulaires que l'on me tend. Je dis au revoir à mon copain (qui lui préfère faire avec un autre prestataire) et lui communique un "toute à l'heure" inquiet.

Le professeur est canadien et s'appelle "Sly". Tout en écoutant sa théorie (je ne comprends pas tout d'ailleurs), je me demande ce que je fais ici alors que j'ai peur de l'eau. Je suis avec trois français dans cette classe et ils ont déjà fait de la plongée. Sentant le stress monter, je me ressaisis et m'encourage en me disant que ça va aller. Il faut bien tester pour savoir si on aime ou pas. La théorie terminée, nous allons préparer l'équipement et nous nous dirigeons vers la plage.

Sur le bateau, nous sommes deux groupes. Je fais des rencontres et c'est super sympa de pouvoir communiquer avec des nouvelles personnes. L'heure est d'y aller. Après avoir revêtu nos équipements et les bouteilles d'oxygène, nous écoutons les instructions de Sly. L'endroit est magnifique, nous sommes vers une petite île entourée d'eaux turquoises. Nous allons devoir pratiquer des exercices avant de pouvoir descendre à 8m de profondeur.


Les exercices sont stressants pour moi. Nous devons imiter le professeur à tour de rôle. J'effectue les trois premiers sans encombre. Mais quand vient l'exercice de remplir/vider le masque, là je panique et remonte à la surface (nous avons pied pour les exercices). Sly garde son calme et me dit de le refaire jusqu'à ce que j'arrive. Quand j'y arrive après trois tentatives, je comprends que Sly ne voulait pas me laisser en échec. Nous commençons à expérimenter la respiration sous l'eau avec la bonbonne d'oxygène. Nous devons suivre Sly, je réalise peu à peu que nous descendons. En tant que Divemaster, il nous montre des espèces de poissons que nous nommerons par la suite sur le bateau.

Certains plongeurs m'expliquent vivre une certaine liberté en plongée sauf que pour moi ce n'est pas exactement cela. J'apprécie voir les poissons, mais je ressens comme une forte pression sur ma tête comme si l'eau au dessus de moi me poussait vers le fond. Au niveau de la respiration et ce, dû au stress, je respire trop fort et je n'aime pas être dépendante de l'oxygène pour pouvoir nager. A un moment, lorsque nous sommes près du sol, j'oublie de dégonfler mon gilet pour pouvoir stabiliser ma flottabilité et me frotte les jambes sur les coraux. Enfin, après 35 minutes de plongée, nous remontons à la surface.


Malgré tous ces éléments, j'apprécie le silence de ce moment. J'apprécie la quiétude des habitants de ce monde sous-marin. J'envie presque cette harmonie qui règne entre les poissons et autres crustacés.
Et je suis fière. Fière d'avoir dépassé mes limites. Fière de ne pas m'être arrêtée sur mes peurs et d'avoir osé. Je rentre sur l'île avec mon petit diplôme de baptême en milieu de journée.



Les articles publiés sont basés sur des ressentis et ne constituent pas un "guide routard" pour l'Asie du Sud-est. Tout ce que vous pouvez lire est issu de mes notes manuscrites que j'ai gribouillé lorsque j'avais un peu de temps, notamment dans les transports en communs asiatiques. Les écrits appartiennent à l'auteure et toute reproduction est formellement interdite.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Un voyage, une histoire Template by Ipietoon Cute Blog Design and Bukit Gambang