dimanche 10 décembre 2017

Carnet de voyage n°28 : Retour à Bangkok entre Suisses



Koh Chang, début février 2017

Les carnets de voyage que je livre sur ce blog ne sont qu'une particule de tout ce qui s'est passé durant ces 3 mois. Il est malheureusement impossible de décrire chaque instant et c'est pour cette raison que j'aime écrire à partir d'une anecdote ou un moment particulier, car c'est à mon sens plus intéressant que de faire un listing de nos activités ou de nos repas quotidiens. 
Aujourd'hui, nous quittons la charmante île de Koh Chang pour retourner à Bangkok, la capitale de la Thaïlande. Après avoir pris le ferry, nous montons dans un bus qui nous mène à la gare routière de Trat. 

Arrivés à la gare, l'hôtesse nous annonce que le mini-van vient de partir et que le prochain est dans une heure. Finalement, la dame appelle le conducteur pour lui demander de revenir en arrière ! Les thaï ne reculent devant rien tant que le business marche (tant mieux pour nous !).

15 minutes après, le mini-van arrive (il est déjà bien rempli) et nous montons dedans tant bien que mal. Je me sens un peu coupable d'avoir fait revenir le bus pour nous. Parmi les passagers se trouvent des suisses-romands et des suisses-allemands (on reconnaît l'accent). Nous nous excusons auprès d'eux pour ce dérangement et nous voilà partis. 

En route, nous apprenons que le couple francophone accompagné de leur fille de 1 an vivent à Lausanne, en Suisse Romande, soit une ville à 15 min en train de la nôtre. "Le monde est petit", me suis-je dit. Ils ont pu s'accorder un congé de 1 mois et ont décidé de tenter l'aventure sac à dos avec leur fille. Malheureusement, la petite a attrapé un virus et ont passé du temps à l'hôpital.

Bien que cette rencontre soit fort sympathique, le trajet est moindre. Le chauffeur s'est arrêté pour faire monter un couple sur la route et nous sommes vraiment coincés dans ce mini bus. De plus, le trajet dure bien 5h-6h.  

Arrivée à Bangkok (enfin), nous partons à la recherche d'un quartier populaire et touristique que nous ne connaissions pas encore, Khao San Road. Nous empruntons un bus local car le métro ne dessert pas cette partie de la ville. Malheureusement, le bus est bondé et c'est l'heure de pointe. Il fait 40° à l'intérieur et le bus avance à 2 km/h. Nous finirons la route à pied, après tout 2 km ce n'est pas si loin. 
Nous trouvons une auberge de jeunesse "Once with me Bangkok" pour y passer la nuit. Après s'être débarbouillés, nous allons à Khao San Road, le quartier où se trouvent les restaurants et les petites échoppes.


Nous achetons nos billets de bus pour Ko Tao, une île au sud de la Thaïlande. Le départ se fera demain soir à 21h et nous voyagerons de nuit.  Mon chéri désire passer le diplôme de plongée (Padi) sur cette île. Ko Tao est réputée pour être l'endroit le moins cher au monde pour passer son diplôme de plongée.

Fried Chicken servi sur du riz, un régal

Pour manger le soir, nous préférons nous écarter de l'agitation pour manger de la streetfood. Il y a ce fameux poulet frit accompagné de son riz qui est incroyable, je vous le recommande ! Mon chéri et moi apprécions fortement de nous asseoir à une table comme les locaux, même si parfois nous ne savons pas trop comment commander car les menus ne sont pas toujours disponibles.

Prochaine étape du voyage : Ko Tao (Thaïlande) !

Les articles publiés sont basés sur des ressentis et ne constituent pas un "guide routard" pour l'Asie du Sud-est. Tout ce que vous pouvez lire est issu de mes notes manuscrites que j'ai gribouillé lorsque j'avais un peu de temps, notamment dans les transports en communs asiatiques. Les écrits appartiennent à l'auteure et toute reproduction est formellement interdite.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Un voyage, une histoire Template by Ipietoon Cute Blog Design and Bukit Gambang