dimanche 23 juillet 2017

Carnet de voyage n°10 : 2 jours sur le Mekong, une expérience inédite (partie 1)


Jour 11 : 

Réveil au petit matin et nous retrouvons nos deux amis rencontrés la veille. Nous partons ensemble pour faire la descente du Mekong. En traversant la ville, nous profitons d'acheter des sandwichs car la première journée de bateau dure 6h. Nous cherchons également un endroit pour prendre un petit-déjeuner, malheureusement il n'y a pas grand chose dans les environs. Après avoir marché 15 minutes (sous la pluie comme toujours), un de nos amis se rend compte qu'il a oublié le sandwich qu'il venait d'acheter. Nous décidons de nous mettre à l'abri en attendant qu'il aille le chercher. 
Une fois le sandwich retrouvé (la dame l'avait mis de côté), nous marchons et arrivons jusqu'au port.
Nous achetons nos billets LAK 110'000 (CHF 11.-). Nous nous arrêtons pour boire un thé près du port et la dame qui tient l'échoppe nous offre de la papaye. Il est l'heure de monter dans le bateau. Un moteur énorme est présent à l'arrière de la grande embarcation et fait un bruit ahurissant une fois allumé. Par chance, nous sommes assis à l'avant donc nous l'entendons très peu. La croisière est agréable malgré le mauvais temps. Les paysages défilent et ne se ressemblent pas. Nous pouvons apercevoir des animaux sur les rives du Mekong tels que des chèvres, des cochons, des chiens et des buffles.


9h : on embarque !
Notre charmante barque pendant 6h de temps.
Petite salle de repos (fréquentée principalement par les locaux).








Après 6 h de trajet, nous arrivons à Pakbeng, le village transit dans lequel nous allons passer la nuit. Ce village est tout en montée, ce qui le rend atypique. Au port, les rabatteurs de logements nous attendent de pied ferme pour nous louer une chambre pour la nuit. J'ai des adresses retenues dans le guide Lonely Planet et il nous faut aller voir s'il leur reste deux chambres disponibles. Après plusieurs endroits complets, nous nous rabattons sur une auberge. Après un rapide échange avec le gérant, le verdict tombe : cet homme n'est ni commerçant ni chaleureux. Bref, au moins, nous avons un endroit pour passer la nuit. La chambre est au bord de la route, la salle de bain est sur le point de tomber et les cafards dorment avec nous cette nuit. Pour LAK 60'000.- (CHF 6.50.-), notre budget est plus que ravi.
Nos deux amis voyageurs ont pris une chambre à l'étage de la même auberge et nous les rejoignons pour aller manger le soir. Nous allons chez un indien et nous nous régalons (après avoir mangé qu'un sandwich de toute la journée, on allait pas se plaindre).
En sortant du restaurant, on entend de la musique plus bas et nous décidons d'aller jeter un oeil. C'est un bar géré par des locaux avec une ambiance qui a l'air plutôt sympa. Un serveur nous offre un shot de whisky local à la banane en guise de bienvenue. C'est trop fort donc je l'offre aux garçons. Nous choisissons une table et nous commençons à jouer aux fléchettes et à un autre jeu dont je ne connais pas le nom.

Il est 22h30, nous décidons à l'unanimité de rentrer à l'auberge pour se reposer. Demain aura lieu la dernière journée sur le bateau et nous arriverons à Luang Prabang, une ville avec beaucoup de choses à faire et imprégnée de la colonisation française.

Prochaine étape du voyage : Deuxième journée sur le Mekong
Précédemment : Carnet de voyage n°9 : on franchit la frontière Thaïlandaise-Laos à pied !

Les articles que je publie régulièrement sont basés sur des ressentis et ne constituent pas un "guide routard" pour l'Asie du Sud-est. Tout ce que vous pouvez lire est issu de mes notes manuscrites que j'ai gribouillé lorsque j'avais un peu de temps, notamment dans les transports en communs asiatiques.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

The Lifestyle of AB Template by Ipietoon Cute Blog Design and Bukit Gambang