dimanche 18 juin 2017

Carnet de voyage n°5 : Sukhotaï et Chiang Mai partie 1 (Nord de la Thaïlande)



Aujourd'hui, nous allons visiter la vieille-ville de Sukhotaï, qui se trouve à 5km de la nouvelle-ville. Pour la petite info, Sukhotaï est la première capitale du Siam (anciennement Thaïlande) fondée au XIIIème s. et mettant fin au règne Khmer d'Angkor Wat (nous irons plus tard au Cambodge admirer le fameux temple qui porte le même nom). Sukhotaï a été inscrite en 1991 au patrimoine mondial de l'Unesco. 

Notre hôtel propose un service de navettes gratuites jusqu'au songtaew (traduction littérale : "deux rangées," qui est un transport typique thaï, une petite camionnette avec des banquettes à l'arrière) qui nous amène dans l'ancienne cité. 


Dans ce petit bus local, il y a quelques touristes. Nous rencontrons un français, âgé d'une cinquantaine d'années, qui est avec son fils et sa femme thaï. Il louange la ville qui sera une de nos prochaines destinations lorsque nous serons au Laos : Luang Prabang. Bref, pour le moment nous en sommes toujours au Nord de la Thaïlande. Nous arrivons sur le site des ruines et nous louons des bicyclettes pour aller visiter ce parc construit en forme carrée. Aujourd'hui le soleil a décidé de frapper fort, très fort. En étant sur le vélo, on réalise à quel point notre peau n'est pas habituée à une pareille exposition.





L'intérieur du temple de la photo précédente
Parfois le chemin que l'on doit suivre est déjà tout tracé...

Un regard nouveau sur l'existence et le but de la vie




Nous parcourons les temples principaux durant la journée et puis, on décide de retourner à l'entrée et rendre nos vélos. On se promène dans les environs et on s'arrête dans une petite échoppe pour manger un bout. Nous choisissons la "Sukhotaï noodle soup" et là, c'est une vraie découverte culinaire.

Ingrédients : chips de légumes (le truc jaune), des tranches de porc, nouilles de riz etc le tout dans un bouillon
Les ruines sont à mon simple avis, encore plus spectaculaires que celles d'Ayutthaya. Peut-être que c'est à cause du parc qui est très vert et bien entretenu. En tout cas, j'ai adoré. 
Des étoiles plein les yeux, nous reprenons le bus local qui fait quelques arrêts sur la route pour prendre des écoliers.

Le soir, on se rend dans un petit restaurant local, pas loin de notre hôtel, qui propose une sorte de fondue dans un pot en céramique. Intrigués, on décide de tenter l'expérience.



Une fois servis, on se retrouve un peu démunis face à ce pot. Qu'est-ce qu'on est sensés faire avec ça ? Alors en observant les voisins, on voit qu'ils mettent la viande, le choux chinois et les nouilles dans le bouillon puis qu'après un moment, ils repêchent le tout à l'aide d'une grosse cuillère. Le plus gros challenge c'est de parvenir à attraper les nouilles avec la spatule sans qu'elles s'échappent. Pareil, pour les déguster, malgré les baguettes et la cuillère, l'opération est périlleuse. Ce plat nous revient à CHF 3-4.-. Après le repas, on se rend dans un fameux 7 Eleven, ces fameux petits shops présents dans toute la Thaïlande et à chaque coin de rue. On achète quelques snacks pour le trajet de car qui a lieu le lendemain en direction de Chiang Mai.

Jour 6 :  départ pour CHIANG MAI


Petite info, nous connaissons déjà cette ville thaï. En effet, lors de notre voyage en 2015, nous avions déjà passé par cet endroit et nous avions fait 4 jours sur place. Nous avions beaucoup apprécié notre séjour et c'est la raison pour laquelle, nous avons décidé d'y repasser cette année.



Nous avions réservé un bus pour aller à Chiang Mai depuis notre hôtel. Nous devions prendre le bus de 10h10. Dans la voiture en direction de la gare, la réceptionniste nous appelle pour nous dire qu'il n'y a pas de bus à cette heure mais qu'il est en fait à 11h50. Retour à l'hôtel. On se la joue cool, les imprévus font partie de l'expérience. C'est un bon exercice pour nous les suisses, qui ont tendance à se plaindre lorsque le train a 5 min de retard. Une heure plus tard, nous remontons dans la voiture pour se rendre à la station de bus de Sukhotaï. Dans le bus, nous retrouvons le français que nous avions rencontré la veille dans le petit bus local en allant aux ruines. Le trajet de bus dure 6 heures et nous arrivons à la station de bus de Chiang Mai (enfin !). Il est 18h et nous avons mangé uniquement des banana cake et des biscuits. Bref, on meurt de faim et nos seules pensées sont destinées à la nourriture. 


Prochaine étape du voyage : Chiang Mai
Précédemment : Carnet de voyage n°4 : Carnet de voyage n°4 : Phitsanulok

Les articles que je publie régulièrement sont basés sur des ressentis et ne constituent pas un "guide routard" pour l'Asie du Sud-est. Tout ce que vous pouvez lire est issu de mes notes manuscrites que j'ai gribouillé lorsque j'avais un peu de temps, notamment dans les transports en communs asiatiques.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

The Lifestyle of AB Template by Ipietoon Cute Blog Design and Bukit Gambang